GERES

Présentation du GERES

Le GERES - Groupe Énergies Renouvelables, Environnement et Solidarités - est une association à but non lucratif, créée en 1976 au lendemain du premier choc pétrolier. Aujourd’hui plus de 200 collaborateurs conduisent des projets de développement durable innovants, en France et dans 12 pays d’Afrique et d’Asie.

Préserver l’environnement, limiter les changements climatiques et leurs conséquences, réduire la précarité énergétique et améliorer les conditions de vie des populations les plus pauvres : tels sont les défis de notre temps. L’équipe du GERES y participe en déployant une ingénierie de développement et une expertise technique spécifique.
Techniques d’efficacité énergétique, extension de services énergétiques favorisant le développement économique local, développement de filières énergies renouvelables ou de valorisation des déchets sont au centre de ses activités, toujours menées en partenariat avec les communautés et les acteurs locaux.

Le GERES au Tadjikistan

Présent au Tadjikistan depuis 2008, le GERES introduit des technologies énergétiques, dans l’habitat et l’agriculture, adaptées au contexte local. La mise en œuvre s’appuie sur une expérience de 10 ans dans des conditions climatiques similaires dans l’Himalaya et en Afghanistan. En tant que jeune mission, le GERES au Tadjikistan travaille dans des zones limitées en intégrant la possibilité d’un déploiement national.

En 2009 le GERES fournit une assistance technique à l’ONG Oxfam (UK), dans le cadre d’un projet visant l’amélioration des conditions de vie des populations rurales de la région de Khatlon à travers deux actions principales : la construction bioclimatique et l’amélioration des foyers de cuisson domestiques.

Dans ce cadre, le GERES avait alors permis à Oxfam de :

  • suivre les performances énergétiques de 5 maisons solaires passives pilotes
  • développer un manuel de conception solaire passive
  • former ses équipes et les maçons locaux à la construction bioclimatique
  • conduire une étude de faisabilité d’une filière de foyers de cuisson améliorés

Depuis 2011, le GERES renforce sa présence au niveau national en développant la coopération et le partage d’expériences avec des organisations locales et internationales. Les activités agricoles suscitent un énorme intérêt et celles concernant l’habitat sont en progression. La sensibilisation aux meilleures pratiques renforce la cohérence de l’action et met en relief les liens étroits entre les ressources du sol, de l’eau et de l’énergie avec les activités des ménages (pratiques agricoles, utilisation de l’eau, collecte et consommation de combustibles, etc.)

JPEG
Serre solaire agricole

La chute de l’Union soviétique, suivie de 10 années de guerre civile, a démantelé l’économie tadjike. Les opportunités sont limitées et les conditions géo-climatiques sont un facteur restrictif (93 % de montagnes). La migration saisonnière de travail des hommes vers la Russie a été la stratégie d’adaptation préférée.

Pour aborder cette situation, le GERES a entrepris, en 2011, de soutenir les entreprises agricoles à petite échelle dans la province de Sughd afin de diversifier et d’augmenter la production des familles et d’améliorer leurs ressources.

Ainsi, le projet « Développement rural durable » offre des solutions concrètes pour améliorer les conditions de vie et les opportunités économiques d’environ 1 000 ménages ruraux vulnérables dans 22 villages des districts d’Asht et d’Ayni, plus particulièrement les ménages dirigés par des femmes.

En outre ce projet met en œuvre des actions pour :

  • renforcer de l’économie agricole (notamment par l’agro-écologie)
  • promouvoir des solutions d’économie d’énergie (réduction de la consommation de combustibles)
  • sensibiliser aux bonnes pratiques (meilleure gestion des ressources)

Plus d’information sur : www.geres.eu

Dernière modification : 26/06/2013

Haut de page