Focus Pakistan : La mission archéologique française du bassin de l’Indus

Depuis plus de 60 ans, la coopération franco-pakistanaise en archéologie repose sur des bases solides grâce à des travaux de terrain menés dans la durée, par la Mission archéologique de l’Indus de 1958 à 2002 et par la Mission archéologique française au Makran de 1987 à 2007.

Les recherches conduites par ces deux missions au Sindh et au Baloutchistan sur plusieurs centaines de sites identifiés et documentés, ont produit des données inestimables pour la connaissance de la protohistoire de la région. Interrompues en 2002 à la suite de la destruction de plusieurs villages et sites archéologiques, les activités de la Mission de l’Indus, dirigée de 1974 à 2014 par Jean-François Jarrige, ont été recentrées sur les travaux de publication. Après vingt années de travaux continus, la Mission Makran fondée par Roland Besenval a également stoppé ses activités de terrain en 2007.

Alors que de très nombreux sites ont été pillés durant cette dernière décennie au Baloutchistan, le contact avec les autorités et populations locales s’est poursuivi ainsi que la recherche des équipes françaises, avec des missions d’étude de collections et d’expertise réalisées à Karachi jusqu’en 2013.

A la demande du Pakistan et en s’adaptant à de nouveaux enjeux scientifiques et pédagogiques, les deux missions ont récemment fusionné pour créer la Mission du bassin de l’Indus, dirigée par Aurore Didier. Cette mission a relancé en 2015 un programme de fouilles et de prospections au Sindh, destiné à mieux comprendre la genèse de la civilisation de l’Indus.

Ces nouvelles activités intègrent des programmes de formation sur le terrain et dans les universités locales pour les étudiants en archéologie et jeunes professionnels du patrimoine pakistanais, le développement d’une cellule de veille pour la préservation et valorisation des sites archéologiques du Baloutchistan et un accompagnement scientifique et technique pour le lancement de nouveaux travaux de terrain dans cette région réalisés par de jeunes archéologues locaux associés à la mission.

Mise en lumière en 1988 au musée Guimet par l’exposition "Les Cités oubliées de l’Indus", la richesse du patrimoine culturel pakistanais pour la période protohistorique se prolonge jusqu’à aujourd’hui avec de nouveaux projets de valorisation auxquels contribue activement la Mission du bassin de l’Indus.

Architectures néolithiques du site de Mehrgarh
Architectures néolithiques du site de Mehrgarh
Photo : Mission Archéologique de l’Indus, C. Jarrige
Céramique de la première période de la civilisation de l'Indus (2500-2300) découverte sur le site de Nausharo au Balochistan
Céramique de la première période de la civilisation de l’Indus (2500-2300) découverte sur le site de Nausharo au Balochistan
Photo : Mission Archéologique de l’Indus, C. Jarrige
Cimetière pillé au Makran, daté de 2800-2600 av. n. è., où les équipes françaises ont conduit des opérations de sauvetage en 2004
Cimetière pillé au Makran, daté de 2800-2600 av. n. è., où les équipes françaises ont conduit des opérations de sauvetage en 2004
Photo : Mission Archéologique Française au Makran, R. Besenval
Les fouilles sur le site de Chanhu-Daro, dans la province du Sindh
Les fouilles sur le site de Chanhu-Daro, dans la province du Sindh
Photo : Mission Archéologique Française du Bassin de l’Indus
La formation d'étudiants sur le site de Chanhu-Daro
La formation d’étudiants sur le site de Chanhu-Daro
Photo : Mission Archéologique Française du Bassin de l’Indus
La formation d'étudiants sur le site de Chanhu-Daro
La formation d’étudiants sur le site de Chanhu-Daro
Photo : Mission Archéologique Française du Bassin de l’Indus
L'équipe de la MAFBI
L’équipe de la MAFBI
Photo : Mission Archéologique Française du Bassin de l’Indus
Fouilles du site Indus de Chanhu-daro en 2016
Fouilles du site Indus de Chanhu-daro en 2016
Photo : Mission Archéologique du Bassin de l’Indus, A. Didier

Vidéo - Bioarchéologie, cartographie, méthodes de conservation : stage au musée national d’histoire naturelle, avec Aurore Didier et Sundus Aslam

Ressources :

- Les recherches françaises sur le Monde Indus-Balochistan sur le site du laboratoire "Archéologies et Sciences de l’Antiquité".
- La page personnelle d’Aurore Didier
- Catalogue d’exposition Les Cités oubliées de l’Indus, Association Française d’Action Artistique, Paris, 1988.
- La mission du Bassin de l’Indus sur le site de l’Académie des Inscriptions et Belles Lettres
- Jarrige, C., Jarrige, J.-F., Meadow, R. H. & Quivron, G. (eds.), Mehrgarh Field Reports 1974-1985. From Neolithic Times to the Indus Civilization, Department of Culture and Tourism, Government of Sindh, Karachi, 1995. (en anglais)
- Jarrige, J.-F., Jarrige, C. & G. Quivron avec la collaboration de D. Sarmiento-Castillo, Mehrgarh Neolithic Period – Seasons 1997-2000, De Boccard, Paris, 2013. (en anglais)
- Jarrige, J.-F., Quivron, G. & Jarrige, C. avec la collaboration de J.F. Haquet, A. Didier & R. Meadow, Nindowari (Pakistan). La culture de Kulli, ses origines et ses relations avec la civilisation de l’Indus, Ginkgo Éditions, Paris, 2011.

Dernière modification : 21/12/2016

Haut de page